Affichages : 189

"L'homme du 18 juin"

18 juin cRéunis devant la Stèle de la Résistance, ce 18 juin 2020, élus, officiels et portes-drapeaux commémoraient l'Appel du 18 juin. "C'était il y a 80 ans, jour pour jour."

Après la lecture de l'appel historique du Général De Gaulle par Marie Biel, le maire, Éric Ménassi, lisait le message ministériel :

"Je m'apparaissais à moi-même, seul et démuni de tout, comme un homme au bord d'un océan qu'il prétendait franchir à la nage." 
Le 17 juin 1940, dans les airs entre Bordeaux et Londres, Charles De Gaulle mesure l'ampleur de la tâche qui est devant lui alors que la défaite de la France est consommée, que l'armistice est demandé et que l'esprit d'abandon a triomphé.
En quittant le sol national, il choisit l'exception, il refuse l'abaissement.

Sur les rives de la Tamise, rien ne l'attend, ni troupe ni arme, ni navire, ni avion. En France aucune organisation ne s'apprête à soutenir son action. Tout est à bâtir.
Le Royaume-Uni offre à "ce naufragé de la désolation", la première de ses armes : les ondes de la BBC. 

18 juin gDans la matinée, du 18 juin 1940, le Général De Gaulle rédige des mots qui font corps avec notre histoire. Il est 18 heures lorsqu'il les prononce.

Dans la soirée, ces paroles irrévocables franchissent la Manche et sèment les graines de l'espérance...

L'Appel du 18 juin n'est pas le texte d'un soir, il est le début d'une épopée : celle de la France libre puis de la France combattante..."

Quatre minutes d'un discours sur des ondes radios grâce à la bienveillance du Premier Ministre anglais Winston Churchill... un appel à la Résistance qui scellait la première marche décisive de l'Histoire mondiale.

Affichages : 220

Comment alerter la police ou la gendarmerie en cas d'urgence ?

17Les numéros d'appel d'urgence permettent de joindre gratuitement les secours 24h/24.

Pour contacter une brigade de gendarmerie ou un commissariat de police dans tous les cas d'urgence, appelez immédiatement par téléphone le 17.

1 - Le traitement de l’appel au 17 :

Votre appel sera pris en charge immédiatement par le centre de traitement du 17 « police secours » qui enverra sur place la patrouille la plus proche et adaptée à votre urgence (police ou gendarmerie nationales selon la zone de compétence).
Gardez au maximum votre sang-froid, donnez votre localisation exacte, la nature de l'urgence, le nombre d'agresseurs et leur description, notez les numéros de plaque, indiquer la direction de fuite, etc.
En cas d’appel non urgent, c’est-à-dire pour signaler à la police un fait qui ne nécessite pas d’intervention immédiate, contactez le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie le plus proche des lieux des faits ou de votre résidence.

 2 - Dans quelles situations appeler le 17 ?

J’appelle le 17 lorsque je suis en danger ou que je constate que quelqu'un est en danger :

  • en cas de violences, d’agression
  • en cas de cambriolage
  • en cas d'incivilité....

3 - Que dire lors de l'appel 17 ? :

Dans tous les cas, pour faciliter et accélérer le traitement de votre appel, veillez à préciser les 3 points suivants :

  • Qui suis-je? Vous êtes victime, témoin...  Donnez un numéro de téléphone sur lequel vous restez joignable.
  • Où suis-je? Donnez l'adresse précise de l’endroit où les services doivent intervenir surtout si vous n’êtes pas sur place.
  • Pourquoi j’appelle ? Précisez les motifs de votre appel.

N’oubliez pas de vous exprimer clairement auprès de votre interlocuteur. Le temps que vous passez au téléphone n'est jamais inutile, ne retarde jamais l'intervention et permet la meilleure réponse à l'urgence pour laquelle vous l'appelez.

Il est important de savoir que le fait de lancer une fausse alerte auprès de la police est un délit.

 

 

Affichages : 126

Des travaux dans le centre bourg

y2eV1ZUTuzzCrxv95 kVasmD3iBoolTu5378RMLLCr227G5NDPG4HIsUAVHsAPTDrDuKZQCDZEiMYJ9Ltd YlMlllTjfaNBQxyWv Jb4rhkXZPxGYGdEx1HaY3hsGMWUdVZxKYGXB5SbphwkpPibZw5ZlaL2OEmiDbiUoPCdB Bsaf OXhKcFeDgLaTW yCGKPwuJlzj8slYGSamedi 6 juin, la balayeuse nettoyait les rues du centre-bourg tandis qu'au début de cette même semaine, les travaux de réfection de chaussée commençaient Rue Racine. 

Des travaux ont débuté par le décaissement de la chaussée puis par la mise à niveau des ouvrages de voirie

La chaussée fortement dégradée de cette rue qui rejoint la rue du 11 novembre est donc en cours de réfection jusqu'à la semaine prochaine.

Le stationnement des véhicules reste interdit pendant la durée des travaux tout comme la circulation des véhicules de 07h30 à 18h00.

La circulation des véhicules sera rétablie le soir jusqu’au lendemain matin.






 

Affichages : 348

Déplacement du marché dominical

fete de la musique 18 20180622 1091910405À partir de ce dimanche 14 juin, le marché dominical prendra place, Avenue Pierre Curie, le long de la Promenade du Canal du Midi.

Les premiers étals fleuriront au tout début de l'Avenue, en face de la Banque Populaire afin que le marché soit visible également de l'Avenue Pasteur et seront donc installés de part et d'autre des terrasses occupées par les restaurants.

Situé jusqu'à présent aux Arènes, le déplacement du marché était un des souhaits de la nouvelle municipalité mais aussi de nombreux trébéens qui préféraient un marché au centre-ville.

Depuis son aménagement et sa piétonisation, la Promenade de l'Avenue Pierre Curie a connu une nouvelle dynamique et positionner le marché dominical au cœur du village rendra le centre bourg trébéen encore plus attractif. C'est ainsi que les quatre restaurateurs du bord du canal ont appris la nouvelle avec joie... locaux et touristes découvriront en plus grand nombre les menus et autres tapas qu'ils leur concoctent chaque jour !

Les commerçants habituels ont répondu présents et dès ce dimanche de réouverture, une quinzaine d'exposants proposeront denrées alimentaires, vin, produits locaux, chaussures, vêtements, objets d'art et décoration. 
D'autres contacts ont déjà pris position sur l'agenda de Jean-Pierre Lasgouzes, l’élu en charge du marché et au fil des dimanches, ils seront de plus en plus nombreux à monter leurs stands le long du Port de Trèbes.

Les horaires d'ouverture au public restent inchangés : 7h30 - 13h00.

Ceux qui souhaitent se rendre au marché en voiture pourront stationner sur les Parking de la MAF, de Bonnecaze ou encore Parking des Fargues au bord de l'Aude.

Le soleil doit être au rendez-vous ce dimanche, souhaitons que les acheteurs le soit aussi afin de faire de cette réimplantation du marché un vrai succès... tout en ayant toujours présent à l'esprit l'application des règles de sécurité sanitaire en vigueur.

 

Affichages : 250

Le centre spécial Covid 19 a fermé ses portes

coronavirus image iStock 628925532 1200pxCe vendredi 5 juin au soir, le centre Covid 19 trébéen a fermé ses portes : faute de fréquentation... preuve, s'il en est, que l'épidémie est maîtrisée même si le virus continue à circuler.

Ce centre de consultation ambulatoire spécifique aux patients qui présentaient des symptômes de la maladie avait ouvert le 23 mars dernier. 
Aujourd'hui, le Docteur Gay, l'un des référents, explique que l'activité a fortement diminuée et qu'avec ses confrères, ils ont pris la décision de fermer la structure. 

Les médecins libéraux de notre Ville, dès la fin février, ont été confrontés à la pandémie, le virus était bien présent sur Trèbes et il fallait séparer les patients atteints de la pathologie infectieuse de la non infectieuse pour éviter une trop forte propagation du coronavirus.

En trois jours, le centre de consultation Covid 19 a été monté, il fallait y recevoir les personnes suspectées d'être porteuses du virus... La forte mobilisation des médecins, infirmiers, maire et agents municipaux a montré son efficacité.

De façon consensuelle, ce sont dix médecins qui se sont relayés du lundi au vendredi dans la structure temporaire ouverte au sein de la Maison des Associations et de la Famille, mise à disposition par la municipalité et mise en place par l'ARS.
Ce centre a permis de faire prendre conscience quelques jours après le début du confinement de la gravité potentielle de cette nouvelle maladie.

Ce sont 12 centres qui ont vu le jour dans l'Aude, à l'initative des médecins généralistes. Tous soulignent la solidarité qui a existé entre tous les professionnles de santé, beaucoup de communication, des échanges et des liens qui ont permis de prendre en charge la population trébéenne.
En deux mois, 164 consultations se sont déroulées sur le centre Covid 19, des patients accueillis par un médecin assisté de deux infirmières qui se relayaient pour accueillir des patients suspectés d'être porteurs du coronavirus.

Au début de l'épidémie, par manque de protection, plusieurs médecins et infirmiers ont été infectés sur notre Ville, certains de façon plus légère que d'autres... aujourd'hui tous vont bien ! 

Une nouvelle qui redonne un peu le sourire !  Depuis le 11 mai aucune hospitalisation n'est à signaler, tous ceux qui se sont présentés ont été testés et sont tous négatifs... Depuis la sortie du confinement, la circulation virale est faible et sur le département sur les 380 000 habitants seuls 40 cas sont positifs dorénavant.

Vu le peu de fréquentation, ce 5 juin, les médecins généralistes ont donc décidé de ne plus maintenir les équipes en place et de suspendre l'activité du centre.
Si une rerpise de l'épidémie venait à se produire, le centre Covid 19 serait réactivé

Les médecins encouragent chacun d'entre nous à bien respecter les mesures de gestes barrières, distanciation sociale et port du masque, sans oublier de se laver régulièrement les mains.

" Il va falloir apprendre à vivre de cette manière pendant un long moment. "

Surtout, il ne faut pas hésiter à téléphoner à son médecin traitant en cas de toux, fièvre, rhume qui se prolonge, douleur de gorge continue... tout symptome infectieux bizarre, ce dernier vous donnera un rendez-vous et vous serez tester immédiatement.


Affichages : 292

Halte aux dépôts sauvages

DIVERSParce que la propreté est l’affaire de tous, nous vous rappelons qu’il est strictement interdit de déposer déchets et encombrants sur la voie publique.

Non seulement ces dépôts dégradent l’environnement et entachent l’image de notre ville, mais ils empêchent aussi les services municipaux de se consacrer à leurs tâches habituelles, pourtant capitales après plusieurs semaines de confinement. 

Le désherbage des rues, la réfection de la voirie et l’entretien des espaces verts sont en effet considérablement retardés par les allers-retours incessants que doivent opérer les services municipaux pour ramasser les déchets qui jonchent nos espaces publics et les amener à la déchetterie.

Le fait de déposer des déchets ou des encombrants dans la rue n’est pas seulement une incivilité, c’est aussi une infraction, réprimée par la loi, avec des amendes pouvant aller jusqu’à 1 500 €. La police municipale a déjà été conduite à ouvrir des sacs jetés dans la rue pour en identifier les propriétaires et les verbaliser.

L’accès à la déchetterie est pourtant gratuit pour les particuliers et, malgré les restrictions liées au déconfinement, l’établissement reste ouvert sur de larges plages horaires : la déchetterie vous accueille tous les jours sauf le dimanche, de 9 h à 12 h puis de 14 h à 18 h, pour réceptionner les déchets qui ne peuvent être déposés dans les conteneurs.

Trier ses déchets, c’est respecter sa ville comme son environnement, alors luttons ensemble contre ces dépôts sauvages !

Affichages : 373

Le grand jour des bars et restaurants !

déconDes images qui nous manquaient...celles de clients déjeunant tranquillement sur les terrasses de la Promenade locale du canal du midi...
Ce mardi 2 juin signait le début de la phase 2 du déconfinement et le retour à la vie du secteur de la restauration !

C’était sans doute la mesure la plus attendue de ce deuxième palier. Déjà dans la matinée, ils ont été quelques-uns à venir boire le petit crème du matin ou la pression dont ils avaient tant rêvé durant ces deux mois de confinement.
Ces moments de bonheur perdus depuis quelques temps, les restaurateurs trébéens et leur clientèle les retrouvaient ce midi, avec une météo propice...

Malgré un protocole sanitaire très strict, c'est un bout de ciel bleu que l'on entrevoit désormais... loin d'être dissuadés, certains habitués étaient au rendez-vous, des réservations sont déjà prises pour ce soir et les jours qui suivent..., pas d'inquiétude, José, Pierre et tous les autres, qui ne boudent pas leur plaisir d'accueillir leurs clients, saluent cette reprise progressive ..

Les tables ont été installées en tenant compte de la séparation minimum d'un mètre, les serveurs et cuisiniers portent systématiquement le masque, certains ont même fait preuve d'imagination pour personnaliser ceux de leur personnel...

Ils nous attendent tout simplement !

Affichages : 326

Grand succès du service drive de la bibliothèque

dLa bibliothèque "La maison des mots  a repris du service en « drive » pour le,plus grand bonheur des adhérents ! 

Ce service de prêts par réservation, qui a débuté mercredi dernier permet de retirer les livres sur rendez-vous et connaît un énorme succès !

Le carnet de Christèle est complet... jusqu'à lundi prochain inclus !

Pour toutes les informations, consultez l'article sur :http://www.ville-trebes.com/accueil/actualites/1861-comme-de-nombreux-services-publics-la-bibliotheque-redemarre-son-activite-des-cette-semaine.

Christèle, la responsable des lieux, a choisi de rentrer de nombreuses nouveautés, la liste est longue :

 "Miroir de nos peurs" de Pierre Lemaître 
"Au soleil redouté " de Michel Bussi
"Juste derrière moi "de Lisa Gardner
"L'art vous le rend bien"de Laurent Gounelle
"L'institut "de Stephen King
"La promesse de cristal" Bruno Combes
"La guerre, la guerre, la guerre " de Leila Slimani
"La Ronde des soupçons "de Marie Bernadette Dupuy
"La sentence"de John Grisham
"Le consentement "de Vanessa Springora
"Les antisèches du bonheur "de Jonathan Lehmann
"Les fantômes de Reykjavik" de Arnaldur Indridason
"Les fleurs de l'ombre" de Tatiana de Rosnay
"Tout ce qui est sur Terre doit périr "de Michel Bussi
"Un si long silence"de Sarah Abitbol
"Va où le vent te berce" de Sophie Tal Men
"Se le dire enfin"de Agnès Ledig
"Vous n'aurez pas les enfants" de Valerie Porthenet
"Né sous une bonne étoile " de Aurélie Valognes
"Nuit sombre et sacrée "de Michael Connelly.
 
A bientôt pour de nouvelles commandes !
 
 
 

 

 

 

Affichages : 325

Installation du nouveau Conseil Municipal

96833863 2878480262248188 6435321813684715520 oL'entrée en fonction du Conseil Municipal élu le 15 mars dernier sera effective le 18 mai.

Quant à son installation, elle est programmée à Trèbes le lundi 25 mai à 19h30, salle des congrès à l’Hôtel de ville.

En raison de la crise sanitaire, cette installation (élection du Maire et de ses adjoints) se fera à huis-clos, comme le permet l’ordonnance du 13 mai 2020.

Affichages : 392

La reprise des écoles trébéennes

IMG 84331Ce jeudi annonçait la reprise pour certains écoliers trébéens... un retour qui s’est déroulé dans la plus grande sérénité malgré un jeudi matin pluvieux dans les deux groupes scolaires de la ville.

Entre aujourd'hui et demain, ce sont un peu moins de soixante dix élèves qui vont reprendre le chemin de l’école. Quarante et un enfants sur les écoles aujourd'hui auxquels vont s'ajouter dès demain vingt trois enfants de la primaire des Floralies... soit 12% du nombre total d'élèves sur la commune.
 

Des élèves qui ont du s'adapter aux nouvelles règles sanitaires, bien qu'heureux de retrouver leurs camarades de classes, les écoliers devaient garder la distanciation physique imposait par le plan de déconfinement...

C'est donc un redémarrage progressif et très encadré qui débutait ce 14 mai.

La pause méridienne s’est effectuée au sein des bâtiments scolaires,  les repas d'aujourd'hui et demain sont préparés par les familles.

Dès la semaine prochaine, des repas froids fournis et cuisinés par le CCAS pourront être servis aux enfants présents (réservation auprès de la MAF)