Affichages : 576

"D'un livre à l'Aude" : le prix littéraire des jeunes

NATHALIE BERNARDParce que la lecture est un plaisir qui se partage dès le collège, chaque année, le Département de l'Aude invite les établissements scolaires à participer au prix littéraire "D’un livre à l’Aude".

"D'un livre à l'Aude" est un prix littéraire adolescent organisé par la Bibliothèque départementale de l’Aude, en partenariat avec Occitanie Livre & lecture et l'Atelier Canopé 11, avec la collaboration des bibliothèques du réseau départemental, des documentalistes des collèges, des lycées et des libraires.
En participant au prix "D’un livre à l’Aude", les collégien(ne)s et lycéen(ne)s âgé(e)s de 14 à 18 ans s'engagent à lire quatre romans sélectionnés par un jury puis à voter en classant ces œuvres dans leur ordre de préférence.
L’opération se déroule chaque année à partir de novembre et se termine par un vote en ligne au mois de mai.
Certaines classes sont conviées à des rencontres autour des œuvres sélectionnées et de leurs auteurs, et accueilleront des lectures impromptues d’extraits des romans.

Les collégiens de troisième de Gaston Bonheur participent à ce projet et ce sont quatre classes qui sont venues ce mardi matin à la rencontre de Nathalie Bernard, l'auteur de l'un des livres sélectionnés, accompagnée par Malika Tamdjrit, responsable animations à la Bibliothèque départementale.

Invitée par Christelle Pérez, responsable de la Bibliothèque "La maison des mots", Nathalie Bernard répondait aux questions des lecteurs et expliquait le récit de son roman de fiction "Sauvages".

Un roman qui a été écrit en une année, l'auteur s'est rendue au Québec..."ce qu'elle allait écrire devait être crédible..."Dans les années 50, Jonas,10 ans, a été arraché de force à sa famille et placé dans un orphelinat dans le but de supprimer ses racines indiennes..." Nathalie Bernard aime les histoires qui font frissonner...

dun livre àFascinée par les contes et les récits d'initiation, elle a d'abord écrit pour les grands des histoires de vampires, de sorcières, de sirènes et autres créatures fantastiques avant de se consacrer aux romans jeunesse.
  

Comment écrit celle qui a débuté en 1995 ? en tapant sur sa machine à écrire !...les collégiennes étaient plus curieuses que les collégiens !
Dès le départ, elle crée son scénario, Nathalie expliquait qu'elle lit depuis toute jeune, elle a toujours un bouquin dans les mains... il faut lire tous les jours et écrire aussi...

A force d'obstination et d'endurance, on devient un auteur publié par un éditeur confie-t-elle...et écrivain devient un métier dont on peut vivre !

Comme le souligne le conseiller départemental en charge de la culture, Jean-Noël LLOZE : "La lecture est une source de plaisir extraordinaire, qui permet à la fois d’enrichir sa culture générale et sa maîtrise de la langue, mais aussi de s’ouvrir au monde et aux autres"...Place à la lecture !

Les quatre livres en lice cette année sont :
Titan noir, de Florence Aubry, éd. du Rouergue
Sauvage, de Nathalie Bernard, éd. Thierry Magnier
Broadway limited, tome 1 : Un dîner avec Cary Grant, de Malika Ferdjoukh, éd. École des loisirs
Interfeel, tome 1, d'Antonin Atger, éd. Pocket Jeunesse.

Affichages : 712

Treb'emplois une seconde édition couronnée de succès

20 fevrier 2020 12h06m37s JH7A4061Jeudi 20 février dernier, la Mairie de Trèbes organisait sa deuxième édition du forum Treb’emplois.

Près de 360 personnes ont fait le déplacement dans la salle du Dojo pour y rencontrer 38 recruteurs de tous secteurs d’activité proposant plus de 200 postes dont les ¾ étaient à pourvoir sur la seule commune de Trèbes : CDI, CDD, emplois saisonniers et jobs d’été.

Un bilan très encourageant, se réjouissait Françoise Peyrottes, Conseillère Municipale en charge de l’organisation de ce forum : "Cela prouve la nécessité de mettre en relation directe entreprises et demandeurs d’emploi mais également de jouer collectif avec les différents partenaires, tels que le Centre Social de Trèbes Carcassonne-agglo solidarité, le Point Info Jeunesse de Trèbes, Pôle Emploi, MLOA, Acti City, Cap Emploi et la MDPH pour gagner la bataille de l’emploi".

Au cours de cette journée, les visiteurs ont eu la possibilité de se renseigner sur l’apprentissage auprès du CFA-CCI Sud Formation et sur la création ou reprise d’exploitation agricole avec la Chambre d’Agriculture. 

Un espace "Info métier" permettait d’avoir des informations sur le secteur industriel, la fonction publique territoriale et la police municipale.

Cette année était offerte la possibilité d’être coaché par des salariés d’une entreprise trébéenne qui apportaient leurs conseils auprès des demandeurs d’emplois afin de valoriser leurs candidatures lors d’un entretien d’embauche.

Les structures d’insertion étaient elles aussi présentes : le Pôle insertion du conseil département, la Régie des quartiers tout comme Emploi et Partage, proposant ainsi des postes pour des personnes plus éloignés de l’emploi.

A la fin de ce forum, les recruteurs étaient unanimes à reconnaître qu'ils avaient récupéré des profils très intéressants, certains spécifiant même que dès cette semaine des entretiens allaient être programmés.

Treb’emplois ce n’est pas seulement un forum mais aussi de nombreuses actions mises en place par la Mairie de Trèbes : job dating, petit-déj entreprise, des offres d’emplois diffusées régulièrement sur la page Facebook Ville de Trèbes ou partagées avec les partenaires sur le site http://www.ville-trebes.com/ onglet Offr'emplois.

 

Affichages : 631

Direction le Col du Chioula !

neigeDans la continuité des "Journées Jeunes Sportifs Tréébens", les éducateurs sportifs de la Ville ont organisé une journée à la montagne !

Mercredi dernier à 8 heures, ce sont 39 enfants, âgés de 8 à 11 ans, qui sont montés à bord du bus, direction le Col du Chioula... Le col du Chioula est ce col ariégeois qui culmine à 1431 mètres d'altitude, il effectue la liaison entre la haute vallée de l'Ariège et le plateau de Sault. 

A leur arrivée, à 10h15, sur la station du Chioula un grand et beau soleil les accueillait.

Après avoir été reçu par les éducateurs sportifs du conseil départemental autour d'une sympathique collation, le départ était donné pour une randonnée qui conduira tout ce joyeux monde sur un des derniers névés de la station, cette accumulation de neige ou les enfants ont pu s'amuser tout de même. 

Ensuite cap sur la table d'orientation pour admirer un panorama magnifique des montagnes environnantes avant de revenir à la station pour le repas de midi au bon air et toujours sous un très beau soleil.

Dès 14h00 les activités reprenaient avec une course d'orientation qui permettait aux enfants de visiter la station et ses environs en autonomie... juste sous la surveillance des éducateurs sportifs de la ville de Trèbes et du conseil départemental.

Comme tout a une fin, 16h00 sonnait le départ du bus pour un retour sur Trèbes... ce sont des enfants heureux de cette belle journée qui retrouvaient leurs parents à 18 heures avec plein d'anecdotes à leur raconter...

Affichages : 625

Des actions concrètes inscrites au Contrat Bourg-Centre

BC3Le Contrat Bourg-Centre que le maire, Éric Ménassi, a signé vendredi dernier 7 février avec la vice-présidente de la Région Occitanie, Florence Brutus, avec Hélène Giral, conseillère régionale, représentant toutes les deux la présidente Carole Delga, et avec le président de Carcassonne Agglo, Régis Banquet, comporte treize actions.

S’engager à défendre l’environnement, à redonner une meilleure qualité de vie aux Trébéens, à mieux accueillir les usagers, les visiteurs, à renforcer l’attractivité touristique... 

Concrètement, lme Premier magistrat a donné quelques exemples précis pour atteindre ces objectifs. Pour réhabiliter le patrimoine immobilier du centre-ville, l’idée est de créer des logements à loyer encadré destinées aux personnes âgées autonomes, de lutter contre l’indignité des logements du domaine privé et d’établir un "Droit de louer", ou encore d’organiser une "Opération façades"…

L’une des idées est aussi de revaloriser le patrimoine historique de Trèbes (restauration de l’église Saint-Etienne, mise en valeur de la Maison des gardes du Canal…).

Afin de valoriser les espaces publics et l’environnement, l’idée est de poursuivre l’aménagement d’un axe structurant Cœur de ville – Port – Écluse, de réaménager le parc paysager de l’Espace René-Coll (arènes) et de l’étendre sur la frange du quartier de l’Aiguille.

Concernant les équipements sportifs, culturels et ludiques, la municipalité a pour projet la création d’un "itinéraire de découverte et d’interprétation du Canal du Midi", ainsi que la réalisation d’une piscine à rayonnement cantonal.BOURG

Dans le but de renforcer la vie économique, l’ambition est de soutenir les initiatives de l’association des artisans et des commerçants, de créer des cellules commerciales au cœur de ville, d’accompagner les entreprises dans  leurs installations sur les zones de compétence communautaire (Béragne, Sautès…).

La lutte contre les incivilités, le renforcement des services à la population (avec la reconstruction de deux écoles suite aux inondations de 2018, notamment, la mise en place d’une salle des services au public au cœur de ville…), la modification de l’éclairage public dans le cadre de la transition écologique et énergétique, la création d’un itinéraire piéton et de deux passerelles piétonnes sur l’Aude et le Canal, l’amélioration des conditions de circulation (avec la suppression du tourne-à-gauche problématique à l’entrée ouest de Trèbes), le développement de structures d’accueil touristique (avec l’agrandissement du port, la création d’un gîte-étape en centre-ville...) font également parties des engagements pris dans le cadre du Contrat Bourg-Centre.

Affichages : 582

Un foyer refait à neuf pour les Collégiens de Gaston Bonheur

2C'est un véritable lieu de convivialité qui était inauguré jeudi 6 février au soir au Collège Gaston Bonheur !

Corina Santomaggio, la principale, entourée de son adjointe, Claire N'Guyen, de Coralie Jacquet CPE, et d'autres enseignants faisaient découvrir le foyer entièrement refait aux représentants des parents d'élèves, et quelques élèves particulièrement impliqués.

Un projet qui date de 2 à 3 ans et qui vient de se finaliser en ce mois de février... les dernières toiles destinées à décorer les murs du foyer ont été terminées juste quelques heures avant !

Le but était de faire du Foyer Jérôme Ramon un lieu de convivialité et de détente à partager entre tous les collégiens.

Les peintures ont été refaites, l'éclairage aussi, le mobilier changé... les collégiens ont participé au choix des tables et chaises, des babyfoot ont rejoint la pièce tout comme des jeux de société et bientôt, un écran géant trouvera sa place sur un mur.... "tous ensemble, on peut vivre bien au collège... " conclura la principale.

Les AED (Assistants d'Éducation) félicitaient les cinq filles qui grâce à "un joli coup de crayon", durant les 30 minutes du temps de midi ont trouvé de beaux thèmes et étaient très créatives... "Une grosse pression mais un beau résultat" pour Émy la seule sixième parmi les troisièmes : Naomie, Alya, Naé, Aurore, Mathilde, Elsa, Mélina et Phibie... bravo les filles !8

Quant à Jérôme Ferrin, le président du foyer, il prédisait un avenir prometteur à ce lieu refait qui semble sensibiliser des jeunes de plus en plus nombreux. Les animations vont s'amplifier et se diversifier et durant le temps libre des activités extérieures devraient voir le jour prochainement...

Le foyer est ouvert le matin de 8h à 9h, entre 12h30 et 13h15 puis le soir de 15h30 à 16h30...

"Lorsque les aides, les financements et la bonne volonté se rejoignent, un cadre agréable voit le jour..." c'est aujourd'hui, le cas du foyer Jérôme Ramon, ce jeune animateur du foyer socio-éducatif disparu tragiquement en 2002 dans un accident de la route.

 

 

Affichages : 393

Les cadets de la Sécurité civile du Collège Gaston Bonheur

CONVENTION8Il régnait une certaine émotion dans le réfectoire du Collège Gaston Bonheur, ce mardi 4 février après-midi... 15 cadets de la Sécurité Civile allaient être mis à l'honneur.

Corina Santomaggio, la principale du Collège Gaston Bonheur accueillait, Sophie Élizéon Préfète de l'Aude, Claudie-François Gallin, Directrice académique des services de l'Éducation nationale de l'Aude représentant la rectrice de l'Académie de Montpellier, Jacques Hortala, Président du SDIS de l'Aude et Éric Ménassi, maire de Trèbes.
Des officiels qui venaient signer la convention officialisant la création de la section des Cadets de la Sécurité Civile et le partenariat entre le collège Gaston Bonheur et le Centre de Secours de Trèbes.convention moi

Ces élèves de 4è et 3è après avoir rédigé une lettre de motivation, passé un entretien auprès de la principale ont été sélectionnés pour faire partie des 15 premiers cadets de la Sécurité Civile du Collège de Trèbes. Événements climatiques, inondations, feux ont été des éléments supplémentaires qui les ont confortés dans leur volonté de porter aide et secours à la personne... une notion de proximité portée par le SDIS de l'Aude.

Il y a aujourd'hui, de la part des citoyens une grande exigence en termes de sécurité qui est légitime tant les risques et menaces sont multiples et variés (accidents de la vie courante, du travail, actes d'incivilité, risques naturels et technologiques, actes de terrorisme, ...) dans une société qui évolue en permanence.

Cette culture de la prévention et de la sécurité doit s'acquérir dès l'adolescence ; c'est pour cela que l'article L. 312-13-1 du code de l'éducation énonce que "Tout élève bénéficie, dans le cadre de sa scolarité obligatoire, d'une sensibilisation à la prévention des risques et aux missions des services de secours ainsi que d'un apprentissage des gestes élémentaires de premier secours".
Outre la découverte de l'univers des sapeurs-pompiers et de la sécurité civile, ce programme a pour ambition plus large d'aider l'élève ayant l'envie et la motivation de s'investir, à acquérir des compétences relatives à la sécurité civile à travers cette formation. Celle-ci sert à intégrer les valeurs citoyennes partagées par les sapeurs-pompiers, notamment la tolérance, la loyauté, le vivre-ensemble et le goût de l'effort.CONVENTION4

Désormais, ces filles et garçons vont donc être amenés à se rendre au Centre de secours local, c'est pourquoi dès le lendemain matin, le Lieutenant Delort et certains de ses Hommes les attendaient à la Caserne pour la première séquence : visite du Centre de Secours de Trèbes, présentation du programme, du matériel et du personnel.

Affichages : 494

Rugby : Un bel après-midi de solidarité

laetitiaQuand le Castres olympique délocalise son entraînement sur le Stade de rugby de l'Aiguille, cela donne lieu à un bel après-midi d'échange et de solidarité...

Après avoir invité les enfants de l'école de rugby locale à Castres, les joueurs tarnais étaient ce mercredi à Trèbes ! Arrivés à 14 heures, ils n'ont pas perdu de temps et ont très vite commencé leur entraînement...

Entraînement, ateliers avec l'école de rugby et l'équipe féminine des cadettes de l'USC XV, une longue séance d'autographes... c'était la fête du ballon ovale !
Un événement qui s'est déroulé en présence de Kamel Chibli, vice-président en charge de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports, Régis Banquet, Président de Carcassonne-Agglo, Daniel Iché, vice-président de Carcasonne-Agglo et du maire de la Ville Eric Ménassi.

Jacques Isambert, président de l'UST XV et Jean Marson, l'ex-joueur, aujourd'hui référent au RBC (Rugby du Bassin Carcassonnais, regroupant les écoles de rugby de Carcassonne, Villemoustaussou, Douzens, Capendu, et Trèbes) étaient, à la fois émus et heureux de ses liens qui se renforcent entre les grands du Top 14 et le petit poucet trébéen...IMG 6461

10Kamel Chibli au nom de la Région Occitanie remettait à Jacques Isambert des billets pour assister à la prochaine rencontre Castres-Pau du  22 février prochain...

Ce sont donc une centaine de supporters supplémentaires qui viendront remplir les gradins du Stade Pierre Fabre pour encourager les rugbymen du Castres Olympique.... à ce sujet, ils ont reçu une consigne des dirigeants tarnais présents : revêtir les couleurs bleues et blanches !

Désormais, sur les murs du club house trébéen, un cadre abritant le maillot du Castres Olympique trônera aux côtés des affiches de l'UST XV !

 

Affichages : 676

Une somme record récoltée pour le Téléthon 2019 !

T2 2

Lundi soir, en mairie, s'est déroulée la remise officielle du chèque téléthon : 7888,10 €... Lucien Vanroelen, coordinateur départemental avait le sourire et ne manquait pas de souligner que les résultats sur Trèbes étaient exceptionnels ! 

Avant de recevoir le chèque, ce dernier évoquait le travail et les avancées des chercheurs, ces chercheurs qui comptent sur les dons pour faire progresser la recherche vers la guérison. De nombreux dons sont collectés lors du Téléthon, cet événement caritatif organisé pour financer des projets de recherche sur les maladies génériques neuromusculaires, mais aussi sur d'autres maladies génétiques rares.

Ce 7 décembre 2019,  à Trèbes, la solidarité a fonctionné et le résultat final le prouve !

Nombreux ont été ceux qui ont contribué à cette belle aventure, en passant par les écoliers des deux écoles de la Ville qui ont réalisé de jolis dessins pour décorer la salle des expositions, les collégiens de Gaston Bonheur qui ont vendu de nombreux porte-clés, les spectacles "Cabaret" et "Gospel" offerts, les partenaires qui, par leur générosité, ont permis une tombola d'une centaine de lots, et pour finir tous les anonymes et très nombreuses associations qui se sont rendus sur place le Jour J pour assister et participer aux chaines humaines... Merci, merci à tous !

Les deux Thierry Chevalier (derrière la caméra) et Poirier (Orchestre After Field) ne se sont pas arrêtés un seul instant. Le fil rouge de la danse s'est déroulé sous un beau soleil et le public a pu applaudir les diverses démonstrations des nombreuses associations locales, la 5è Compagnie du 3è RPIMA a grimé les enfants et les pompiers du Centre de Secours trébéen n'ont pas quitté les lieux de la journée... tandis que d'autres faisaient un tour dans "sa" voiture de collection d'un instant !
Les bénévoles de la buvette n'ont pas arrêté une seule seconde... comme tous les autres nombreux bénévoles qui tenaient les stands... la journée fut intense !

Bref, Trèbes a vraiment "déchaîné son cœur" pour le Téléthon !

 

Affichages : 731

Le chef papou, pour la seconde fois dans la Ville pour parler environnement

papou8Il était déjà venu au collège Gaston Bonheur en avril 2019, le chef papou Mundiya Kepanga est revenu parler protection de l'environnement aux élèves des Floralies, en ce début d'année 2020.

Venu de Papouasie-Nouvelle-Guinée, au nord de l'Australie, après avoir fait le tour du monde, il a pour objectif de sensibiliser les jeunes à la protection de l'environnement.
"C'est très important pour moi de parler aux enfants car c'est une manière de partager le message de mes ancêtres, explique Mundiya Kepanga par l'intermédiaire de son traducteur Marc Dozier. Ensemble, ils ont réalisé un film, "Frères des arbres : appel d'un chef papou". 


Ce film récompensé par treize prix a été regardé par les cent vingt élèves des classes de CE1, CM1, CM2 et Ulis de l'école des Floralies qui avaient été préparés à l'avance par leurs professeurs des écoles puisqu'à la question du Chef : "Avez-vous déjà mon pays sur une carte ? Tous ont répondu oui !

Ils étaient donc prêts à écouter et regarder des scènes étonnantes du film de ce Chef papou originaire de la tribu des Hulis.

Mundiya Kepanga est un enfant de la forêt, né sur le tapis de feuilles d’un ficus séculaire. À la façon d’un conteur traditionnel, il partage son amour de la forêt avec poésie et dévoile l’étendue de la déforestation qui s’est dramatiquement accélérée dans son pays au cours des dernières années.

Son parcours de défenseur de l’environnement le mène de son village aux plus grandes rencontres internationales : d’une réunion au Sénat jusqu’à l’Unesco... l’ascension du petit chef papou lui permet de devenir un ambassadeur de la forêt et une voix des peuples autochtones.papou7

En offrant au Musée de l’Homme sa plus précieuse coiffe, il porte son message dédié à tous les hommes de la planète : sa forêt est un patrimoine universel qui produit l’oxygène que nous respirons tous et qu’il faut sauvegarder... Un appel à protéger les forêts primaires du globe qui nous rappelle que nous sommes, tous, les frères des arbres....

A la fin de la projection du film, les questions ont été nombreuses... et les petits écoliers auraient bien échangé encore longtemps !

 

 
Affichages : 770

Les vœux au monde associatif

ELa salle des expositions de la Maison des Associations et de la Famille était bondée ce dernier mercredi de janvier... deux rendez-vous étaient au programme !

Tout d'abord, Jean-Marc Lafon procédait à l'assemblée générale de la MAT, dont il est le président.

38 associations inscrites dont trois nouvelles pour 2019... rapport d'activité et bilan financier dressés, le président expliquait que fin mars début avril, aurait lieu une reconstitution du bureau suite à des démissions de quelques-uns de ses membres, précisant que si certains souhaitaient reprendre le flambeau, ils devaient se faire connaître...

Entouré de son adjoint Frank Ollagnier, Éric Ménassi, le maire, présentait ensuite ses vœux aux présidentes et présidents des associations trébéennes.
Tout d'abord, il appelait à ses côtés, les agents de la Maison des Associations et de la Famille qui œuvrent au quotidien auprès des associations de la Ville.D

Un riche tissu associatif dont le premier magistrat est fier... ce dernier rappelait que se sont 120 000 € qui sont distribués en subvention, sans compter le million d'euros que constituent l'entretien et l'investissement... "la collectivité prend en charge le bien être des associations" ces associations qui constituent une richesse culturelle, économique mais également Humaine... Une vraie richesse qui est un ciment de la société... ", concluait-il.

Puis, tout le monde s'est retrouvé autour d'un buffet bien convivial !