5 février 2016 - La classe passerelle, dès l'âge de 2 ans : une première

Affichages : 472

Classe passerelle 5 février 2016Ces tout-petits ont vu débarquer toutes ces grandes personnes, un peu surpris d'un tel chamboulement. D'habitude, lors de ce rendez-vous mensuel «café parents», seules les mamans viennent auprès de leur rejeton faire le point sur l'évolution et l'intégration dans la classe passerelle en vue de tisser un lien entre l'école et la maison. Si l'accueil des enfants en maternelle se fait à l'âge de 3 ans, ici, et c'est une première dans l'Aude, dans cette école de l'Aiguille, cette classe autorise des enfants à la fréquenter à partir de 2 ans. Initiative, captivante dans le but de promouvoir l'insertion scolaire de ces petits dont les besoins éducatifs sont avérés en les accueillant dans cette structure. Cette classe passerelle a comme objectif d'améliorer les compétences des enfants du quartier, de permettre à l'enfant de progresser dans les domaines de l'autonomie, du langage, de la socialisation et des capacités psychomotrices, d'aider les parents à investir le milieu scolaire en les intéressant aux progrès de leur enfant, de prévenir d'éventuelles difficultés d'adaptation scolaire et promouvoir l'égalité des chances dès le départ.

Aujourd'hui, ils sont dix-huit du quartier de l'Aiguille à bénéficier d'une telle mise en place. Ceci n'aurait pas pu se faire sans une collaboration entre différents partenaires : l'Éducation nationale, la ville, le CIAS de l'Agglo et le département. La première met à disposition un enseignant, la seconde une Atsem, la troisième une éducatrice jeunes enfants, le conseil départemental accompagnant financièrement. Aussi, ceux que cette classe passerelle n'avait pas l'habitude de côtoyer dans son univers, n'étaient autres que la directrice d'académie Claude François-Galin, le maire Éric Ménassi, le vice-président de Carcassonne Agglo Danièle Iché et la vice-présidente du conseil départemental Tamara Rivel et leurs collaborateurs. Après avoir écouté personnel pédagogique et parents, visionné une vidéo sur les différents ateliers, ils ont signé une convention scellant ce partenariat. Valeur d'exemple, cette classe devrait être suivie de plusieurs autres dans l'Aude à l'horizon de la rentrée prochaine.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/05/2270580-classe-passerelle-age-2-ans-premiere.html

 

29 janvier 2016 - Un bateau croisière de nouveau au port

Affichages : 509

Balade croisière a Trèbes 29 janvier 2016En marge de l'assemblée générale de l'office de tourisme lundi soir, la conseillère municipale Odile Mitais, en charge du secteur, a divulgué deux bonnes nouvelles qui vont faire du bien à l'économie locale liée au tourisme.

D'abord, après le départ pour Carcassonne d'un bateau croisière il y a quelques années, le port deTrèbesétait orphelin d'une telle animation. Chose réparée dès ce 1er mai avec l'arrivée d'un bateau d'une capacité de 43 places en coque alu qui est en train d'être achevé au chantier naval de Marseillan. Son propriétaire est Philippe Carbonne qui, après avoir été marin-pêcheur, puis officier dans la marine marchande, était salarié dernièrement dans un bateau de promenade «Lou Gabaret», à Carcassonne. De mai à octobre, il proposera des croisières d'une heure et demie sur le canal, et jusqu'à quatre en haute saison.

On sait que depuis l'année dernière le camping «A l'Ombre des micocouliers» est redevenu municipal. Pour cette saison, un investissement de cinq mobile-homes avec électricité remplacera avantageusement les deux «bengalis» en bout de course. Les vacanciers sont de plus en plus attentifs aux équipements des campings et cet achat veut répondre à cette demande.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/29/2266021-un-bateau-croisiere-de-nouveau-au-port.html

 

27 janvier 2016 - Dernière année pour l’Office de tourisme sous régime associatif

Affichages : 127

Office de Tourisme 27 janvier 2016En cette période hivernale, c'est une avalanche de chiffres à laquelle nous avons eu droit lors de cette assemblée générale de l'Office de tourisme. Nous nous garderons de vous en faire une liste exhaustive pour n'en retenir que les grandes lignes. En 2015, un peu plus de 16 000 touristes ont franchi la porte de l'office, la moitié de Français et la moitié d'étrangers soit une légère augmentation de 2 %. Si comme à l'habitude, le mois d'août a été le plus fréquenté, du fait de la canicule juillet a été en deçà alors que l'arrière-saison a connu une progression significative. Au hit-parade des touristes étrangers, les Britanniques remportent encore une fois la palme devant les Espagnols de retour et les Allemands, à noter des Belges qui nous ont un boudés l'été dernier. Le canal du Midi, marque de fabrique de la ville, a généré le plus de visiteurs sur leur bateau devant les campeurs en baisse et les adeptes des gîtes en hausse. Au chapitre des doléances, on notera toujours le peu d'hébergement proche du canal, l'absence d'aire de camping-cars. Parallèlement à l'œuvre de Riquet, l'église est le second site remarquable de la ville. Aussi, chacun s'est satisfait de savoir que plus de 1 200 touristes ont suivi des visites guidées durant cet été. L'office de tourisme, ce sont aussi des expos toute l'année, des dégustations et ateliers créatifs, l'organisation de marchés nocturnes… Un listing des plus complets en fut fait lors de cette AG que ce soit pour l'an dernier comme pour 2016.

Place désormais à l'avenir, depuis plusieurs années, la présidente de l'association qui gère l'office, Marie Biel, est prête à faire ses bagages : un jour un office intercommunal dans le cadre du Pays Carcassonnais, un autre jour un municipal, cela était toujours reporté. Ce coup-ci c'est le bon avec la loi NOTRe qui donne la compétence du tourisme aux communautés d'agglomération au 1er janvier 2017. À l'évidence, une présence d'une structure touristique sera conservée sur la commune en partenariat avec Carcassonne. Le maire Éric Ménassi parlait de la constitution d'un EPIC (établissement public industriel et commercial).

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/27/2264065-derniere-annee-pour-l-office-de-tourisme-sous-regime-associatif.html

 

25 janvier 2016 - Des employés au service de tous les Trébéens

Affichages : 147

Voeux du Maire indépendant 25 janvier 2016Des employés au service de tous les Trébéens

Florian Maugard prenait la parole en ouverture de la cérémonie des vœux aux employés communaux.

Bientôt un an que le directeur général de services s'est vu confier sa mission par le premier magistrat.

Un champ d'action vaste aux exigences compliquées dira Florian Maugard «5548 habitants, Trèbes est une commune moyenne par sa taille et grande par ses projets. 120 agents communaux y travaillent, le service public doit être réactif, exemplaire et proche».

Le maire, se réjouissant d'avoir à ses côtés un DGS «compétent et de talent», s'adressait ensuite aux agents évoquant «leur souffrance au travail par un manque de considération et de reconnaissance» dans laquelle ils se trouvaient à son arrivée, c'est pourquoi organigramme, régime indemnitaire et perspectives de carrière ont été mis en place.

«Créer les meilleures conditions pour que le travail soit bénéfique aux trébéens, avec pour maîtres mots honnêteté, intérêt général et bonne gestion des deniers public...»

« 2016, sera ce que nous voudrons bien en faire les uns et les autres », conclura le maire avant d'honorer neuf employés méritants :

Médaille des retraités :

Tonina Mondon, Monique Olivier et Chantal Toulze.

Médaille d'argent pour 20 ans de service : Sandrine Acco, Éric Sorribas, Éric Pujol.

Médaille vermeil pour 30 ans de service : Jacques Bonnafous et Philippe Chalet.

Médaille d'or pour 35 ans de service : Alain Riva.

Tous se retrouvaient ensuite autour d'un buffet dînatoire pour terminer la soirée.

http://www.lindependant.fr/2016/01/28/les-voeux-aux-agents-municipaux,2148574.php

 

21 janvier 2016 - « Fier de vous avoir comme agents »

Affichages : 121

Voeux du Maire Dépeche 21 janvier 2016Un signe qui ne trompe pas, le colonel Sébastien Gay, commandant le groupement de gendarmes de l'Aude, avait tenu à répondre personnellement, ce mercredi soir, à l'invitation du maire lors des vœux adressés aux employés communaux. La sécurité fait partie d'une des préoccupations majeures de l'équipe municipale. En ouverture, le directeur général des services Florian Maugard a abordé les diverses missions que lui a confiées le premier magistrat de la ville Éric Ménassi. Sortir du réseau d'alerte au niveau financier, améliorer la qualité du service aux administrés, réhabiliter la voirie… Il confiait s'être tracé sa feuille de route : «Une ville moyenne par sa taille mais grande dans ses projets».

À la suite, le maire a lui sorti quelques phrases chocs à l'endroit du personnel qu'il avait côtoyé naguère, pour certains en tant que collègue. «Ne pas subir les événements, provoquez-les» ; «Replacer l'homme au centre des problématiques», ou encore «Grâce à vous, la ville avance sur de bons rails». Face à son projet ambitieux pour la ville à laquelle il veut redonner des couleurs, Éric Ménassi a envoyé des messages à ses 120 collaborateurs en vue de leur apporter de la confiance : «J'ai noté la souffrance dans laquelle vous étiez, le manque de considération, la reconnaissance qui n'existait pas…». Mise en place d'un organigramme, règlement intérieur, régime indemnitaire vont dans ce sens. S'il compte mener à bien tous les chantiers qui se dressent devant lui et son équipe, le maire a bien conscience que ces femmes et ces hommes sont ses premiers atouts. À l'issue des interventions, il en honorait une petite dizaine : Tonina Mondon, Monique Olivier et Chantal Toulze pour leur départ à la retraite, Sandrine Acco, Éric Sorribas, Éric Pujol, de la médaille d'argent (20 ans de service), Jacques Bonafous et Philippe Chalet de la médaille vermeil (30 ans de service), Alain Riva de la médaille d'or (35 ans de service). 

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/22/2261213-fier-de-vous-avoir-comme-agents.html

 

10 janvier 2016 - La mairie en chantier

Affichages : 140

Mairie en chantier 10 janvier 2016Depuis la mi-novembre, c'est le grand chantier dans les étages de l'hôtel de ville : des bureaux délocalisés dans la grande salle du conseil, des ouvriers en train de peindre, de reprendre des réseaux électriques, de poser des carrelages… On refait tout du sol au plafond, fini cette vieille moquette (vieille de plus de 30 ans d'après certains) nauséabonde tapissant les murs.

La loi sur le handicap et la mise en accessibilité des bâtiments ouverts au public, prévue initialement pour le 1er janvier 2015, a été prorogée dans le temps. La municipalité a établi dès lors un calendrier sur trois ans en vue de mettre aux normes toutes les bâtisses dont elle a la responsabilité : mairie, écoles, installations sportives, différentes salles. Le premier chantier concerne donc l'hôtel de ville et l'ensemble sera complètement réaménagé avant la fin de l'année.

Didier Carbonnel, l'adjoint aux finances, détaille les différentes solutions : «L'impératif est de pouvoir accueillir tous les publics. Il y avait deux solutions, soit un ascenseur extérieur, soit réunir au rez-de-chaussée les services de l'état civil, des écoles, et l'accueil des personnes à mobilité réduite. Nous avons opté pour la deuxième solution, raisons financières obligent».

Dans un premier temps, les étages où seront concentrés les services généraux, la comptabilité, les ressources humaines, le cabinet du maire, devraient être achevés à la fin février. Ce sera alors au tour du bas ; une réunion est prévue avec l'architecte la semaine prochaine afin de définir le profil définitif des lieux. Les carrelages, l'électricité, la peinture sont réalisés en régie par l'équipe maçonnerie, les poses de cloisons en plaques de plâtre, de fenêtres à double vitrage, d'isolation, de climatisation par des entreprises extérieures. Le préfet Jean-Marc Sabathé a promis en fin d'année dernière de dégager comme il en a la possibilité une enveloppe pour aider au financement.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/10/2252670-la-mairie-en-chantier.html

 

5 janvier 2016 - La pratique du padel à l’horizon 2018

Affichages : 136

Implantation dun terrain de padel 5 janvier 2016Jean Gachassin, le président de la Fédération Française de Tennis, à Trèbes pour la troisième fois!

Nicolas Miguel président du CODEP du tennis audois souhaitant monter une plate-forme départementale de padel à côté des cours de tennis inaugurés en juin dernier, une rencontre était organisée avec le maire de la commune.

Jean Gachassin explique, le padel : «Tout le monde en demande, il y a aujourd'hui 6 ou 7 sites qui en construisent.

Il faut savoir que de l'autre côté des Pyrénées, un million d'espagnols sont licenciés dans cette discipline.»

Le Padel, sport de raquette dérivé du tennis, se joue sur un court plus petit, encadré de murs et de grillages. Le calcul du score est le même qu'au tennis et les balles utilisées ont une pression légèrement inférieure. Joué uniquement en double son service doit s'effectuer à la cuillère. Sa plus grande différence avec le tennis est que les balles peuvent être jouées après rebonds sur les murs ou le grillage, d'une manière similaire au squash.

Aujourd'hui, on ne pratique pas ce sport dans l'Aude.

A Trèbes, un terrain de 2000 m2 en friche, situé en zone inondable, interdisant toute construction «fermée» existe entre le terrain de foot de l'Aiguille et le centre départementalisé de tennis.

Suite à la demande de Nicolas Miguel, les élus trébéens ont donné leur accord pour un bail emphytéotique d'une trentaine d'années, mettant à disposition gracieusement ce foncier, charge au comité d'assurer les travaux.

«Nous pensons raisonnablement que cette réalisation devrait voir le jour d'ici deux ans maximum. Il en coûtera autour de 80.000 € environ» précise le président audois.  

http://www.lindependant.fr/2016/01/05/la-pratique-du-paddle-a-l-horizon-2018,2137397.php

 

1er janvier 2016 - Les vœux d’Éric Ménassi, Maire de Trèbes

Affichages : 177

voeux du Maire 01 janvier 2016Nous avons posé en 2015 les jalons nécessaires au développement de notre commune qui doit retrouver sa véritable place au sein de l'agglomération Carcassonnaise, après des années de déshérence et de paupérisation. Les efforts que nous avons consentis pour rétablir les comptes de la ville, nous permettrons enfin, en 2016, de retrouver le chemin de l'investissement.

Nous investirons pour votre sécurité en mettant en place le dispositif de vidéo-protection, à partir duquel nous renforcerons, en lien avec la gendarmerie nationale, notre réponse face à la lutte contre la délinquance.

Nous investirons pour l'avenir de nos enfants en poursuivant les travaux dans les écoles, plus particulièrement à l'école des Floralies, afin d’accueillir dans les meilleures conditions l'arrivée des enfants du centre-ville, tout en préservant la gratuité pour les activités périscolaires.

Nous investirons pour faciliter vos déplacements en rénovant la route Minervoise (RD 206), aujourd'hui dans un état lamentable, avec l'aide précieuse de nos partenaires publics, notamment du Conseil départemental.

Nous investirons pour rendre attractif le centre historique, en lançant un projet d'aménagement urbain d’envergure, qui s'adressera tant aux habitants, qu'aux commerçants de proximité, aux services publics et dont l'un des volets concernera l'accessibilité, qui a trop longtemps laissé de côté nos concitoyens porteurs de handicap.

Nous investirons pour que vous soyez les véritables acteurs de notre vie locale, en écoutant vos préoccupations et vos initiatives dans chaque quartier, en confortant les liens de solidarité, qu'ils s'expriment dans le secteur de l'entraide, de la culture ou encore dans un registre plus sportif ou festif.

Pour agir, nous devons être tous ensemble, réunis dans l'attachement que nous portons à notre ville, en éloignant le plus loin possible ceux qui divisent, ceux qui stigmatisent, ceux qui agitent les peurs.

Tous ensemble, nous pourrons préparer l'avenir, entre tradition et modernité, dans les meilleures conditions, pour nos enfants, auprès de nos anciens, en aidant ceux qui souffrent et en encourageant ceux qui sont à la recherche d'un emploi. Sur ce dernier point, l'année 2016 nous réservera, j'en émets le vœu, de belles surprises.

Un nouveau chapitre, du livre trébéen s'ouvrira en 2016 pour tous nos concitoyens, auxquels j’adresse, avec l’ensemble de mon équipe municipale, tous mes vœux de bonheur et de réussite pour cette nouvelle année.

http://www.lindependant.fr/2016/01/01/les-voeux-d-eric-menassi-maire-de-trebes,2135942.php

31 décembre 2015 - La fête de Saint-Etienne bel et bien de retour

Affichages : 146

St Etienne 31 dec 2015Les trébéens ont répondu présents, le Saint patron de la ville, à nouveau, célébré comme il se doit.

Rien à voir avec les fêtes d'autrefois où les orchestres à la mode se succédaient chaque soir dans la salle des fêtes.... Les temps ont changé mais toutes les générations confondues ont pu participer à ce Saint Étienne version 2015 et c'était bien !

Dès le début de l'après-midi, les arènes étaient envahies par les familles accompagnant leurs enfants sur le champ de foire à la grande joie des forains heureux de leur succès retrouvé...il fallait même parfois attendre son tour pour monter sur son manège préféré !

Les grands «se bagarraient» sur les autos-tampons et les plus petits participaient à la pêche aux canards ou tentaient d'attraper le pompon depuis la voiture rouge de «Flash mac Queen» dans laquelle ils avaient fièrement pris place tandis que les plus courageux quittaient le sol pour se balancer à plusieurs mètres de hauteur.

Le Père Noël, lui aussi bel et bien présent faisait briller les yeux des enfants et quand la nuit commença à arriver devant les arènes un cracheur de feu présentait son spectacle tandis que tout autour de lui, trois elfes sur des échasses déambulaient parmi les spectateurs présents.

Puis, véritable point d'orgue, le feu d'artifice tiré depuis l'intérieur des arènes était accompagné d'un spectacle son et lumière donnant aux murs un aspect magique. Telles sorties d'un véritable cratère, les fusées embrasaient le ciel de l'Espace Loisirs René Coll pour le bonheur de tous.

Vivement le 26 décembre 2016 pour que la fête recommence !

 

http://www.lindependant.fr/2015/12/31/la-fete-de-la-saint-etienne-bel-et-bien-de-retour,2135568.php