La médaille de la ville pour Patricia et Francis Baiget

Affichages : 700

unspecifiedC'était sa dernière remise de ceintures, «la der des der» emplie d'émotions et d'applaudissements , Francis Baiget quitte le tatamis trébéen, des problèmes physiques l'obligent à abandonner «ses petits» et c'est une page sportive et associative de la vie trébéenne qui vient de se tourner.

Celui qui a débuté le judo à l'âge de 10 ans est arrivé dans notre ville en 1979.  Dans les préfabriqués du FJEP installés «à l'époque» à la place de l'OMSL, il a débuté ses cours avec 5 judokas dans 60 m2, aujourd'hui, ils sont 150 à fouler le tatamis trébéen dans une des plus belles structure du département. Quarante années pendant lesquelles les parents lui ont confié ce qu'ils avaient de plus chers soulignera-t-il, des enfants auxquels, en plus du sport, il a fait partager des valeurs communes telles que l'éducation, la santé, la citoyenneté.
C'est avec une certaine émotion que le maire Eric Ménassi, entouré de nombreux élus remettait la médaille de la ville à Francis Baiget, entouré, lui, de tous ses enfants. Puis, comme dans tout couple qui réussit pleinement son investissement associatif se cache toujours une femme exceptionnelle, Patricia recevait elle aussi la sienne !
Richard et Adrien Pavia sont les successeurs, Francis «est le seul du département qui m'a accueilli à mon arrivée», souligne Richard. Un sacré défi attend le père et le fils mais tous deux ne font pas du judo...ils le vivent...» ! «les petits» de Patricia et Francis sont en de bonnes mains !