La présidente du conseil départemental, Hélène Sandragné, était, hier, au collège Gaston Bonheur

Affichages : 148

sandragné1La présidente du conseil départemental, Hélène Sandragné, est venue, tout d'abord pour remettre un véhicule 100% électrique, destiné aux services techniques du collège trébéen, dans le cadre de la politique de "transition écologique" de la collectivité.
Une fois, les clefs du véhicule remises à la principale, Corina Santomaggio, c’est la traditionnelle visite des collèges de début d'année qu’entamaient, hier, les élus du Département. 

Une première rentrée pour la nouvelle présidente Hélène Sandragné, venue à la rencontre des équipes pédagogiques et des agents du département.
Une rentrée synonyme de moment sensible et particulier avec la dimension Covid qui complexifie toutes les organisations et demande un investissement de tous, soulignait Hélène Sandragné. Des agents impliqués, soumis à des protocoles contraignants mais qui n'ont pas hésité à devenir polyvalents, "le département a aidé mais la présidente souhaitait dire merci pour ce qui s'est passé hier mais aussi pour ce qui se fait aujourd'hui..."
La principale du collège mettait, elle aussi, l'accent sur ce travail en équipe, cet engagement collectif qui doit se faire au quotidien et se félicitait de l'esprit d'unité que tous font règner. sandragné4

Le département accompagne les collèges lors des travaux.
Tamara Rivel, la vice-présidente en charge de l’Education, évoquait la transition écologique. Après la voiture place à la rénovation des bâtiments, le premier gros bâtiment sera rénové d'ici la fin de l'année, quant au second, il le sera l'an prochain. 
Tamara Rivel évoquait également le travail en cours d’un bureau d’études missionné pour des opérations de végétalisation des cours des collèges audois, dans la perspective de créer des "îlots de fraîcheur".
Les élèves du collège Gaston Bonheur devraient participer au projet car l'établissement s'investit déjà dans les causes environnementales : convention avec la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et achats des produits de proximité, en donnant, par le biais des repas à la cantine, l'envie de manger local...
sandragné6
Avant de se quitter tous les participants étaient unanimes pour souligner que les "collégiens s'appliquent à respecter les gestes barrière tandis que le corps professoral reconstruit un vrai collectif face à cette pandémie qui nous a tous bouleversés....