Le chef papou, pour la seconde fois dans la Ville pour parler environnement

Affichages : 369
papou8Il était déjà venu au collège Gaston Bonheur en avril 2019, le chef papou Mundiya Kepanga est revenu parler protection de l'environnement aux élèves des Floralies, en ce début d'année 2020.

Venu de Papouasie-Nouvelle-Guinée, au nord de l'Australie, après avoir fait le tour du monde, il a pour objectif de sensibiliser les jeunes à la protection de l'environnement.
"C'est très important pour moi de parler aux enfants car c'est une manière de partager le message de mes ancêtres, explique Mundiya Kepanga par l'intermédiaire de son traducteur Marc Dozier. Ensemble, ils ont réalisé un film, "Frères des arbres : appel d'un chef papou". 


Ce film récompensé par treize prix a été regardé par les cent vingt élèves des classes de CE1, CM1, CM2 et Ulis de l'école des Floralies qui avaient été préparés à l'avance par leurs professeurs des écoles puisqu'à la question du Chef : "Avez-vous déjà mon pays sur une carte ? Tous ont répondu oui !

Ils étaient donc prêts à écouter et regarder des scènes étonnantes du film de ce Chef papou originaire de la tribu des Hulis.

Mundiya Kepanga est un enfant de la forêt, né sur le tapis de feuilles d’un ficus séculaire. À la façon d’un conteur traditionnel, il partage son amour de la forêt avec poésie et dévoile l’étendue de la déforestation qui s’est dramatiquement accélérée dans son pays au cours des dernières années.

Son parcours de défenseur de l’environnement le mène de son village aux plus grandes rencontres internationales : d’une réunion au Sénat jusqu’à l’Unesco... l’ascension du petit chef papou lui permet de devenir un ambassadeur de la forêt et une voix des peuples autochtones.papou7

En offrant au Musée de l’Homme sa plus précieuse coiffe, il porte son message dédié à tous les hommes de la planète : sa forêt est un patrimoine universel qui produit l’oxygène que nous respirons tous et qu’il faut sauvegarder... Un appel à protéger les forêts primaires du globe qui nous rappelle que nous sommes, tous, les frères des arbres....

A la fin de la projection du film, les questions ont été nombreuses... et les petits écoliers auraient bien échangé encore longtemps !