15 janvier 2020 : les vœux au personnel communal

Affichages : 689

 MG 0075Après avoir salué élus et officiels, Florian Maugard, Directeur Général des Services, prononçait son discours de cérémonie des vœux 2020 au personnel communal.

"Dire que "le temps passe vite" est d’une telle banalité que j’ai longtemps cherché une autre accroche pour débuter ce propos"… 

"Cinq ans, le temps à compter duquel on peut se vanter d’avoir une "expérience significative sur un poste". Et quelle expérience ! "Je ne pensais pas, quand j’ai débarqué en 2015, avec une forme de candeur et d’innocence, que je vivrais tant de choses à vos côtés…"

Les trois premières années sont sortis de terre les premiers grands chantiers du mandat : réhabilitation de la RD 206, déploiement de la vidéo protection, réfection de la rue du 11 novembre, mise en accessibilité des bâtiments communaux, travaux dans les écoles… Déjà beaucoup, soulignait-il, mais c’était "finalement bien peu au regard des années 2018 et 2019, avec bien sûr tous les travaux consécutifs aux inondations (voiries, MAF, école de l’Aiguille transformée en centre social, boulodromes, stades, algécos, … mais aussi plein d’autres travaux qui n’ont rien à voir avec les inondations… mais qui sont arrivés en 2018 et 2019, parce qu’ils étaient le fruit d’un travail administratif de longue haleine et d’économies réalisées depuis 2014".

Et le DGS évoquait l’avenue Pierre Curie, l’avenue Pasteur, le parvis de la mairie, la voirie sur les hauts de Trèbes qui n’a pas été touchée par les inondations mais qui méritait elle aussi sa réhabilitation, la bibliothèque, le poste de police municipale, l’aire de jeu pour enfant près de l’école des Floralies…

Toutefois, les changements, les nouvelles dynamiques, les nouvelles organisations existent aussi dans le fonctionnement quotidien, développait-il… « le transfert des anciennes écoles de l’Aiguille vers le nord de Trèbes avec cette première phase de cohabitation sur l’école des Floralies, et puis cette seconde phase dans les algecos, avec le transport scolaire quotidien entre le nord et le sud de Trèbes… »

L’administration des services techniques, qui a dû continuer de travailler en l’absence de tous ses documents, engloutis par les eaux… compliqué et angoissant pour les agents : il fallait pourtant bien poursuivre les missions !

La bibliothèque a connu ses évolutions… Par-delà les travaux qui rendent le bâtiment plus agréable, une nouvelle orientation lui a été donnée, et son budget a été conçu pour qu’elle offre, en matière de prêt de livre, trois services : les classiques de la littérature, la jeunesse, et l’actualité littéraire, pour coller aux sorties en librairie…

L’offre sportive a été diversifiée : les maîtres-nageurs ont préparé un programme renforcé pour les enfants dans le cadre scolaire, un programme spécifique pour les seniors et enfin les fameuses « journées jeunes sportifs Trébéens », qui ont été un véritable succès cet été…

La direction éducation et famille s’est également restructurée pour enfin permettre aux administrés de pouvoir profiter d’un seul et unique lieu, la MAF, pour inscrire leurs enfants aux activités sportives, à la garderie et à la cantine.

En parlant de cantine, le personnel concerné du CCAS a su absorber sans la moindre anicroche l’afflux d’enfants qu’ont engendré la baisse à 2 € du repas et le transfert des écoles de l’Aiguille vers le nord de Trèbes.VOEUX 2020

Côté CCAS également, c’est un nouvel épisode de canicule qui a été affronté sans dégâts…

Être au plus près des administrés, c’était aussi le credo de ceux qui ont travaillé toute cette année 2019 pour aider les sinistrés de 2018 dans leurs tracas administratifs, dossiers liés aux banques et aux assurances, ou dossiers comme les fonds Barnier, et plus d’un an après, ce service reste très actif.

Les services techniques ont poursuivi leur travail pour l’embellissement et la propreté de Trèbes, ainsi que pour l’entretien des bâtiments, des écoles, des installations sportives, du cimetière… avec quelques points majeurs cette année : la réparation des équipements touchés par les inondations, qu’il s’agisse de la MAF, du club-house, de la voirie, la suite du zéro-phyto, qui pose les difficultés inhérentes à la multiplication des campagnes de désherbage manuel… 

La police municipale a enfin gagné ses nouveaux locaux, ce qui a amélioré non seulement conditions de travail, mais aussi conditions d’accueil du public. 

Les services administratifs ont eux aussi évolué, avec des mouvements au sein du service ressources humaines, le répertoire électoral unique et la dématérialisation des bons de commande.

Petit aparté, depuis 2015, ce ne sont pas moins de 55 subventions qui nous ont été notifiées, pour un montant total de près de 5,4 millions d’euros.

Et de conclure : un bilan qui fait de 2019 une année assez particulière pour tous… "Monsieur le Maire, au nom de mes collègues, il ne me reste plus qu’à vous adresser à vous, à votre équipe et à tous ceux qui vous sont chers mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. "Bonne année 2020" !

Régis Banquet fut le seul élu invité à prendre la parole, sa présence démontrant à la fois sa fidélité aux voeux de Trèbes, " une amitié de 30 ans" avec le maire, mais aussi de l’immense respect réciproque de l’un pour l’autre. MG 0091 

"Exceptée la Ville-Centre, Trèbes est la commune la plus importante de l’Agglo", a rappelé le président de l’intercommunalité, précisant : "L’Agglo a besoin de Trèbes, comme Trèbes a sans doute besoin de l’Agglo".

Régis Banquet en profitait pour annoncer officiellement que "les travaux débuteront le 28 janvier à Béragne ! Et que la future zone d’activité accueillera la future piscine".  

C'est un maire ému qui concluait les discours en signalant simplement qu’il était "fier d’avoir été le maire de Trèbes ces six dernières années".