L'AAPPMA "La Trébéenne" et Pêche Loisir Lac Trébéen en assemblée générale

Affichages : 903

pêche5Les rapports financier et moral ont été adoptés à l'unanimité... il faut dire que 2019 a été une année particulière pour les Pêcheurs !

Suite aux inondations catastrophiques d'octobre 2018, l'Orbiel ainsi que tous ses affluents sont interdits à la pêche par arrêté préfectoral.
L'AAPPMA "La trébéenne" a donc effectué trois déversements de truites Arc en ciel dans le Fleuve Aude : 60 kg trois fois les 7 mars, 4 avril et 18 avril.

Le 26 novembre dernier, un déversement, toujours dans l'Aude en amont de l'embouchure de l'Orbiel, d'une quinzaine de sandres de 30 à 60 cm, a été réalisé.

Pour 2020, l'association affiche les objectifs suivants : continuer l'action auprès des enfants, dans le but de développer la pêche en France.
Mauvaise nouvelle, les tarifs des permis nationaux changent et vont subir une augmentation.

La fédération départementale étudie la problématique des déversements et envisage d'organiser la mise à l'eau des poissons.

Par contre, la fin de l'année 2020 sera marquée par la réélection des membres des conseils d'administration des AAPPMA et de leurs présidents, Jean-Pierre Arcier après 20 ans de bons et loyaux services ne sera plus président...pêche2

La parole était ensuite donnée au maire, Éric Ménassi qui évoquait la pollution. "Interdire de pêcher dans l'Orbiel" est une évidence, expliquait-il, vu le taux anormalement élevé de pollution..., pollution, enchainait-il, qui créé des dommages collatéraux en faisant allusion aux jardins ouvriers inexploitables et pénalisant bon nombre de leurs propriétaires privés d'une ressource économique non négligeable.
S'il est interdit de pêcher dans Orbiel, l'activité de la pêche est  autorisée dans Aude " le courant du fleuve et ses volumes d'eau permettent d'assainir le taux de pollution de ce dernier... les analyses faites le prouvent et indiquent que les taux dans Aude ne sont pas dangereux..."
La dépollution incombe à État et une nouvelle réunion est programmé pour février prochain. 

Christian Nasarre, président de "Pêche Loisir Lac Trébéen" prenait ensuite la parole pour l'assemblée de son association. 
"2019 fut une année plus que spéciale et l'ordre du jour sera bref..." indiquait-il.

Pas de rapport financier à présenter mais une seule opération enregistrée, et non des moindres, le versement de la subvention municipale que la mairie a souhaité maintenir...un soutien qui a déclenché les applaudissements des adhérents.

Des analyses sont toujours en cours et pour l'instant la reprise de la pêche n'est pas d'actualité. Questionné à ce sujet, le maire se voulait optimiste : "au lendemain des inondations l'ARS et la Préfecture ont imposé des prélèvements sur les boues du lac, les résultats n'ont démontré aucun signe anormal de pollution et l'analyse a prouvé que la terre était saine. Après avoir solutionné les problèmes d'étanchéité, de nouvelles analyses sur les eaux du lac ont été effectuées, les analyses étant négatives, on a pu procéder au remplissage du lac..."
Puis un délai a été imposé avant de faire de nouvelles analyses. C'est lundi dernier que ces dernières ont été effectuées. Si les analyses sont bonnes, d'ici une quinzaine de jours, les résultats seront connus, et si tout est ok, il sera autorisé de remettre des poissons dans le lac trébéen et, ainsi, de permettre aux pêcheurs de reprendre leur activité.pêche1

Christian Nasarre précisait donc que dès que le feu vert serait donné suite aux résultats attendus des dernières analyses, le lac serait repeuplé... un rempoissonnement en poissons blancs (carpes, tanches, gardons, goujons) et bien sûr truites est prévu.

Si le démarrage se fait rapidement, le prix des cartes sera, cette année, minoré à 20€, pour les pêcheurs en possession de la carte 2018. Pour les nouveaux, le prix sera de 45€... dans le cadre d'une reprise plus tardive les conditions de tarification seront alors étudiées.

Il était ensuite grand temps de partager le verre de l'amitié et de fêter les rois !