C'était il y a un siècle...

Affichages : 567

h 11"Un an après la fin des combats de la Grande Guerre, le 11 novembre 1919 fut le premier de la paix retrouvée.. C'était il y a cent ans. Une nouvelle page s'ouvrait. Celle du souvenir, de la mémoire et de l'hommage..." tel est le message envoyé par Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de la Ministre des Armées.

A Trèbes, peu avant midi, ce lundi 11 novembre, les porte-drapeaux en tête, un long cortège s'est élancé depuis le parvis de la Place de la République à destination du cimetière. 

En présence des différents corps constitués, d'un peloton d'honneur de la 5è Compagnie du 3è RPIMA, du Capitaine Sanchez de la Gendarmerie et de Lieutenant Delort du Centre de secours trébéen, élue de la Région et élus du Conseil municipal de notre Ville se sont rassemblés devant le Monument aux Morts.

La lecture des messages traditionnels pouvait alors commencer. UFAC VG par les Collégiens de Gaston Bonheur et Message Ministériel par Monsieur le Maire.

Les collégiens de Gaston Bonheur accompagnaient ensuite les personnalités pour les dépôts de gerbe, se sont succédés : Marie-Anne Ménassi, présidente des ACPG-CATM, Jean Guillet président de la FNACA, Jean-Claude Hariot président du Souvenir Français, pour la municipalité Éric Menassi et pour la région Sophie Courrière-Calmon.

Après les remerciements aux porte-drapeaux et au Piquet d'Honneur, le cortège s'est reconstitué pour se rendre à la Salle des congrès de la Mairie.

Les porte-drapeaux et le Piquet d'Honneur en place, la cérémonie se poursuivait donc à l'intérieur. 
L'allocution du premier magistrat était alors suivie d'une remise de diplôme à un  porte-drapeau avant que Jean-Claude Bernard et Vincent Beltran (titulaires de la Médaille Militaire) n'épinglent au revers de la veste de Maurice Fougères et Claude Louis Vélasco, la Croix du Combattant.

Le traditionnel vin d’honneur était ensuite offert aux participants.