Hommage à tous les morts pour la France

Affichages : 122

drCe matin, 1er Novembre, rendez-vous était donné au Carré militaire du cimetière trébéen, afin de rendre hommage à ceux qui sont morts pour la France.

 

Après les dépôts de gerbe du Souvenir français et de la Municipalité, les participants rejoignaient la Stèle des rapatriés.

Trois prises de paroles étaient au programme, la première par Jean-Guy Guerry, Président de l'association Accents et Soleil, la seconde par Jean-Claude Lobello, président de l'Amicale des Pieds noirs, tous deux se remémorant les années passées sur cette terre d'Afrique si chère à leur souvenir.

Puis, Éric Ménassi, le maire, prenait la parole : "Comme chaque année, c’est à deux titres que la Sénatrice, élus, anciens combattants et leurs porte-drapeaux, présidents des associations, officiels et anonymes se sont retrouvés, ce matin au cimetière....

A titre privé pour se souvenir de ses défunts et à titre collectif pour célébrer a mémoire de ceux qui sont morts pour la France.

Être mort pour la France, ici, à Trèbes, est une chose qui a forcément une résonnance particulière, notre Ville dans laquelle, est tombé le Colonel Arnaud Beltrame, pour sauver la vie d'une otage....

Aujourd'hui, dans un même hommage, les trébéens se souviennent de tous ceux qui ont fait pour la France, le plus lourd sacrifice qu'il est possible de faire... et, devant le Monument aux morts de la guerre d'Algérie, pensent à ceux qui sont tombés, il y a une soixantaine d'années...
Pour les jeunes générations, ces événements sont encore trop peu connus et pourtant de nombreux compatriotes-combattants ou civils y ont laissé leur vie...drames humains, attentats, représailles ou exodes forcés se sont joués bien après les hostilités et laissent encore aujourd'hui ouvertes de nombreuses blessures...lob

Tout cela exige que l'on n'oublie pas... Témoigner, expliquer, partager autant de missions qui nous incombent pour que les jeunes générations connaissent notre Histoire commune et tirent les leçons du passé...Un devoir de mémoire dont sont dépositaires les associations d'anciens combattants, rapatriés, harkis, ce devoir de mémoire qui sert notre avenir, qui sert leur avenir…

En qualité de Maire et de citoyen, je les remercie pour leur œuvre de mémoire, leur présence dans ces rassemblements et leur devoir de montrer aux plus jeunes, l'exemple de qu'est l'amour de la Patrie..."