Toutes les informations utiles pour vous inscrire et participer au voyage annuel des 5/6/7 octobre prochains

Affichages : 110

http i.huffpost.com gen 2411422 images n MUSE DES CONFLUENCES 628x314L'Art en Découverte communique :

ATTENTION : comme chaque année, il est nécessaire de vous inscrire le plus tôt possible (voir le bulletin joint), le nombre de places étant limitées.

Le programme :

Vendredi 5 octobre : Musée gallo romain de St Romain en gal
Le musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal –Vienne, est l'un des plus importants sites archéologiques d'Europe. Sur la rive droite du Rhône, à 30 km au sud de Lyon, il offre sur plus de trois hectares les vestiges d'un quartier de la ville romaine de Vienne. Le parcours permet de découvrir le site, son histoire et l'ampleur de la romanisation. L'artisanat, le commerce et l'importance économique de la ville, source de richesses pour ses habitants, sont évoqués dans la partie du musée qui domine le Rhône, rappelant le rôle essentiel du fleuve comme moyen de communication et de transport. La présentation de la maison romaine, espace par espace, restitue le cadre et les gestes de la vie quotidienne au cours des premiers siècles de notre ère.
Samedi 6 octobre Matin : site « Le corbusier » de Firminy
Le plus grand ensemble imaginé par Le Corbusier en Europe se trouve à Firminy, près de Saint-Étienne. Ce site, pensé par l'architecte dans les années 1950, a bénéficié d'un coup de projecteur depuis le classement de la Maison de la culture de Firminy au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2016.

Après-midi : Cité du design à Saint-Étienne
La Cité du design est implantée sur le site de la Manufacture d'armes de Saint-Étienne. Cet ensemble de bâtiments construits en 1864 a été le principal centre de la production des armes en France, employant plus de 10 000 ouvriers dans la région stéphanoise durant la Première Guerre mondiale. L'établissement connaît un lent déclin à partir des années 1960 et ferme définitivement ses portes en 2001. La ville de Saint-Étienne et Saint-Étienne Métropole décident alors de créer une institution publique nommée Cité du design qui voit le jour en 2005.

doc00399120180702123403 001Dimanche 7 octobre : Matin : Musée des confluences à Lyon 
Le nom du musée des Confluences est emblématique, explique le directeur scientifique, BrunoJacomy. Nous avons choisi de faire du confluent une idée philosophique. C’est ce qui fait de ce musée un lieu sans pareil. Les disciplines ne sont pas rangées dans des cases, mais distribuées d’une autre manière, en prenant comme point de départ, non plus les types de collection, mais le visiteur et ses questions universelles : d’où venons-nous, qu’est-ce qui se passe après la mort, quelle est la place de l’homme au sein de la biodiversité ».Concrètement, le Musée des confluences est la réunion des collections d’Émile Guimet avec un Muséum d’histoire naturelle fondé sous la Révolution française, lui-même descendant d’un cabinet de curiosités du 17e siècle. À cela s’ajoutent les archives d’un éphémère musée colonial qui avait fermé ses portes en 1968, et enfin, les objets collectés par des missionnaires catholiques dès le 19e siècle. Cette association de collections a permis de réunir plus de 2 millions de pièces.

Après-midi : Musée des tissus à Lyon

Le musée des Tissus de Lyon conserve aujourd’hui la plus importante collection de textiles du monde, avec près de 2,5 millions de pièces. Elle couvre 4500 ans de production textile, de l’Égypte pharaonique à nos jours, du Japon aux Amériques, en passant par la Chine, l’Orient, l’Italie ou les Pays-Bas. Le musée conserve également un grand nombre d’albums d’échantillons, avec une vision exhaustive de la production lyonnaise entre la fin du 18e siècle et les années 1950. Le musée des Tissus de Lyon abrite depuis sa fondation dans ses murs en 1954, le Centre international d’étude des textiles anciens dédié à l’analyse et à l’étude des tissus. En 1985, le musée s’enrichit d’un premier atelier de restauration des textiles dédié à ses collections, et, depuis 1997, d’un second atelier mettant son expertise au service d’autres collections abritées par d’autres institutions.

 

Site de l'association : www.artendecouverte.org